Portrait photo d’Alexis Soudan de l’équipe de France de IAIDO

Aujourd'hui je te propose une interview d'Alexis adepte de la pratique du sabre japonais avec l'IAIDO.

Au travers un shooting j'ai voulu rendre hommage à sa discipline, mais avant tout à mon ami. Et oui, Alexis est un grand ami de la famille, cela fait maintenant plus de 10 années que nous nous connaissons. Nous nous sommes rencontrés en virtuel, sur le jeu en ligne Aion (mmorpg coréen) en 2010, c'est alors qu'une amitié est née.

 

Alexis Soudan

Palmarès Individuel :

Champion de France 2ème Dan de Iaido

2ème au championnat inter-régional 3ème DAN de Iaido

3ème au championnat inter-régional 4ème DAN de Iaido

3ème au championnat de France 4ème DAN de Iaido

Palmarès Par équipe

2 fois 3ème au championnat de France de Iaido

Champion inter-régional de Iaido

8 fois sélectionné pour les championnats d’Europe de Iaido

Alors Alexis tout d'abord c'est quoi l'IAIDO ?

Le IAIDO, art martial japonais de la maitrise du sabre. Autrement dit, l’art de dégainer le katana, pour si possible dans le même mouvement, pourfendre d’adversaire à l’instant précis où celui-ci formule dans son esprit la volonté d’attaquer. Durant la période médiévale japonaise, le sabre était considéré comme l’âme du samouraï. Il ne se séparait jamais de lui, il vivait et mourait pour lui. Les années (une vie) de pratique pour sa maitrise n’avaient qu’un double but : Trancher toutes oppositions extérieures (ennemies) ou intérieures (trancher son ego pour accéder à l’éveil spirituel) C’est pour cela que le katana en est arrivé à représenter un certain nombre de qualité moral.

Depuis quand pratique tu cet art martial japonais ?

Moi, je pratique le IAIDO depuis une quinzaine d’année. Cette année, j’ai obtenu mon 5ème DAN. Je pratique aussi en compétition (basé sur les katas). J’ai été plusieurs fois titré au niveau inter-régional et national. Je fais aussi parti de de l’équipe de France de IAIDO depuis 10 ans avec 8 sélections pour les championnats d’Europe...

Très bien, alors pourquoi cet discipline, comment l'as-tu découverte ?

J’en suis venu à la pratique du IAIDO un peu par hasard. Très sensible à la culture japonaise et après avoir particulièrement apprécié deux mangas (Samouraï deeper Kyo et Bleach pour ne pas les nommer), j’ai eu envie de pratiquer un art martial en relation avec le sabre japonais. En faisant une recherche sur le net, j’ai découvert qu’il existait un club de IAIDO dans un dojo à 4 Km de chez moi. C’est ainsi que débuta mon aventure…

Que t'apporte L'IAIDO dans la vie?

La pratique moderne du IAIDO permet le développement, à l’aide d’un outil qu’est le sabre, la précision, la fluidité et le dépouillement du geste tout en préservant un esprit serein et une attitude incisive. La recherche d’efficacité et de perfection dans le mouvement permettent de travailler la concentration et la maitrise de soi afin de se forger un mental vertueux qui peut être retranscrit dans tous les aspects de la vie (personnels, professionnels, artistiques…)

Parle-nous de l'IAIDO en compétition ?

Certains pensent que la compétition du IAIDO est un non-sens car elle consiste à être plus fort qu’un autre et perturbe donc cette accomplissement de soi qui passe par l’humilité. Pour ma part, j’ai une vision bien différente : La compétition, c’est travailler son comportement face au stress en pratiquant face à quelqu’un d’inconnu. Travailler le respect en acceptant la décision des arbitres (car nous ne sommes pas détenteurs de la vérité). Travailler sa persévérance en acceptant la défaite et en cherchant à faire mieux la prochaine fois. Travailler son humilité face à la victoire qui n’est qu’une nouvelle occasion d’apprendre pour devenir meilleur (un meilleur pratiquant et une meilleure personne)

Un combat contre soi-même ?

Contre soi-même, oui… Le iaido est un art martial basé sur les katas (enchainement de mouvement) pratiqué seul contre un adversaire imaginaire, qui a un niveau « spirituel » (ou intellectuel) représente notre égo qu’il est nécessaire de pourfendre. On cherche donc à améliorer notre pratique en tranchant notre égo, c’est-à-dire devenir une devenir une meilleure personne en faisant le deuil de notre nous passé moins bon.

Quel rapport avec le katana (sabre), c’est un outil comme tu dis, mais dans l’imaginaire collectif surtout une arme ?

Le katana est considéré comme un outil car on pourrait très bien pratiquer notre art martial avec un boken (sabre en bois), un shinaï (sabre en bambou fendu utilisé en kendo) ou même une simple tige de bambou. L’utilisation par les experts d’un katana (ou shinken, littéralement sabre tranchant) ou par les pratiquants d’un iaito (sabre d’entrainement non tranchant pour éviter les accidents graves mais dangereux malgré tout) permet en plus de forger son corps, d’aiguiser son mental. On doit garder à l’esprit, qu’à tout moment, que cette outil, si noble soit-il, si meurtrier pour l’adversaire soit-il, peut aussi être à double tranchant. Si notre corps et notre esprit ne sont pas en harmonie, la blessure risque d’être au rendez-vous !

À  qui s’adresse cette pratique, à partir de quel âge ?

La pratique du iaido est dimensionnée pour des personnes dont la morphologie est proche d’un adulte. Il est recommandé de commencer cet art martial vers 15/16 ans au plus tôt. Il est tout de même possible de commencer plus tôt (je connais des personnes qui ont débuté la pratique vers 12 ans). Cependant, cela demande pas mal d’adaptation de l’enseignement pour l’apprentissage de cette art martial. Il est donc important de s’assurer que l’enseignant est capable de s’adapter à ces contraintes.

Pour toi, la prochaine étape vu que tu viens de passer ton 5ème Dan ?

5ém Dan, cela commence à représenter quelque chose. Cela commence à être considéré comme un haut grade. En comparaison en France, nous somme environ 80 à avoir ce grade, une douzaine ont le 6ème Dan et quatre le 7ème. Cependant, comme je l’ai dit plus tôt, la pratique du iaido est un chemin de vie. A partir de du moment où l’on ne se remet plus en cause et que l’on ne cherche plus à améliorer ses techniques, on stagne (voir régresse) et on perd l’essence même de cette pratique. Personnellement, j’ai la chance d’avoir un professeur 6ème Dan à qui je peux faire confiance pour m’entrainer et me monter la voie pour atteindre la prochaine étape. J’ai 5 longues années minimum pour me préparer, et j’insiste sur le minimum, car il y a énormément de travail technique, physique et moral.

Et sinon qu’as-tu pensé de mes photos ?

Nous avons réalisé ce shooting un peu à l’improviste, je n’étais pas rasé et à peine coiffé XD. Malgré tous, cela a été un point positif car le fond a été mis en avant est non la forme. Les photos m’ont vraiment surpris pas la justesse du rendu des techniques et par les effets qui, grâce à ton art, met le mien vraiment en valeur dans l’esprit d’esthétisme et de simplicité qu’il représente.

Merci beaucoup pour le compliment, et surtout d'avoir accepté cette interview mon ami ! :)

J'espère que cet article t'aura plu? Si c'est le cas, n'hésite pas à commenter, et à partager.

Je ferai un autre article prochainement ou je commenterai quelques clichés de ce shooting, je me concentrerai uniquement sur la partie photographie.

Je te souhaite une belle journée et merci de m'avoir lu.


Daumont David

Pulsart in Astris - David Daumont
photographe et artiste à Blois, Loir et Cher, Centre

https://www.pulsart-in-astris-photographie.fr/

https://www.instagram.com/pulsart_in_astris_photographie/

https://www.instagram.com/pulsart_portrait_dark_glam/

https://www.instagram.com/pulsart_photographe_blois41

https://www.facebook.com/pulsart.in.astris.photographie

https://www.facebook.com/pulsart.in.astris.portraits

https://www.facebook.com/pulsart.in.astris

https://www.pinterest.fr/pulsartinastris/


joueur de mmorpg
Alexis "Hatsuri" à gauche et moi à droite "Pulsart" jouant à Aion  - Lille été 2011

iaido soudan alexis
iaido soudan alexis
iaido soudan alexis
iaido soudan alexis
iaido soudan alexis
iaido soudan alexis
iaido soudan alexis
iaido soudan alexis
iaido soudan alexis
iaido soudan alexis
You cannot copy content of this page